SALT

gro.segagne-srueinegni@tlas

Marmite norvégienne - Alex

Publié le lundi 12 juillet 2021 à 14h00

Période & Durée : Jeudi 29/07 matin, environ 3h
Participants : 4
Animateur : Alexandre Mabire
.
.

Description du dispositif

Concept

Le concept de la marmite norvégienne consiste à mettre dans une boîte isolée thermiquement, des aliments préalablement chauffés, afin de continuer la cuisson ou simplement de les maintenir au chaud sans apport d'énergie supplémentaire.

Historique

Apparition

Contrairement aux idées reçues, le marmite norvégienne n'est pas apparue en Norvège ! En effet, son principe est plus que millénaire : les Juifs l'utilisaient pour préparer le hamin avant le chabbat, conciliant ainsi interdiction de cuisiner et consommation d'un repas chaud. Cette cuisson a longtemps été employée dans les campagnes où l'on mettait la cocotte prévue pour le repas à finir de cuire sous l'édredon. Les norvégiens sont simplement les premiers à avoir déposé un brevet à la fin du XIXe siècle.

Développement actuel

Au sein de notre société, la marmite norvégienne a été très prisée pendant les deux Guerres mondiales durant lesquelles elle a rendu de grands services aux populations démunies, avant de peu à peu sombrer dans l'oubli à cause de l’amélioration de l’accessibilité à l'énergie. Elles pourraient donc revenir à la mode d'ici peu...

Des ONG s'emploient activement à la diffuser dans des pays où les ressources énergétiques sont rares et chères. Par exemple, on la connaît en Afrique sous les dénominations de « magic box », « bitatoré », « panier-thermos », « cuisson thermos », « wonderbag », « fireless cooker »,...

Fonctionnement

L'importante isolation du caisson ralentit fortement la baisse de la T° en limitant les 3 modes de transfert de chaleur :

  • Conduction : transfert par contact, de proche en proche => limité grâce à l'isolation des parois
  • Convection : transfert par mouvement de fluide => limité grâce à la fermeture hermétique et à la réduction des espaces vides
  • Rayonnement : transfert par rayonnement infra-rouge => limité par une fine couche métallisée interne, renvoyant la chaleur radiante dans le plat de cuisson
Schéma des transferts de chaleurs dans la MN
Schéma des transferts de chaleurs dans la MN

Description de l'atelier

Objectif

Notre objectif sera de concevoir et fabriquer ensemble une marmite norvégienne destinée au Campus de la Transition, dans laquelle ses habitants pourront notamment maintenir au chaud leurs bouillottes pendant les grands froids d'hiver (et croyez-moi, ils y sont rudes !!). L'idéal serait qu'elle puisse contenir entre 30 et 40 litres.

Nota importante sur l'animation :
Je ne suis pas animateur professionnel, et c'est même la première fois que je fabriquerai une marmite norvégienne. Je me décrirais plus comme un bricoleur passionné qui a envie de passer du temps à préparer un atelier et de partager un moment de bricolage et de progresser avec les autres.
Cet atelier sera donc porté par une dynamique d'horizontalité et sur une organisation à définir conjointement. Nous compterons sur l'intelligence collective pour fabriquer la plus belle des marmites !

Matériaux

Les matériaux que nous utiliserons seront, dans la mesure du possible, issus de récupération.

  • Planches de bois, pour fabriquer les caisses intérieure et extérieure.
  • Fermoirs à levier, pour fermer la marmite et assurer une certaine étanchéité.
  • Boîte de clous ou vis, pour les assemblages
  • Bouchons de liège, pour surélever la caisse intérieure (et ainsi limiter la conduction + l'écrasement de l'isolant avec le temps)
  • Scotch double face, pour la fine couche métallique
  • Chambre à air de vélo, pour jointer la fermeture de la marmite
  • Colle, pour coller la chambre à air
  • Charnières (optionnelles), pour faciliter la fermeture de la marmite
  • Roulettes (optionnelles), pour rendre la marmite mobile

Étapes indicatives

  1. Fabriquer la caisse intérieure
    1. Prendre les mesures des planches à découper (pas de couvercle), en fct du volume final souhaité (pour 36l par ex, prendre 30 x 40 x 30 (L x l x h, en cm))
    2. Les découper, les assembler
  2. Fabriquer la caisse extérieure
    1. Prendre les mesures des planches à découper en fct de la caisse intérieure, sans oublier de considérer l'épaisseur de l'isolant à ajouter et la hauteur des pieds (afin que le couvercle jointe bien la caisse intérieure)
    2. Les découper, les assembler
    3. Fixer les pieds : visser les bouchons de liège
  3. Fabriquer et isoler le couvercle
  4. Tapisser, à l'aide du scotch, la caisse intérieure ainsi que la face intérieure du couvercle avec la couverture de survie
  5. Coller la chambre à air sur le rebord de la caisse intérieure, faisant office de joint avec le couvercle
  6. Fixer les charnières
  7. Fixer les fermoirs
Plan de la marmite (en jaune le couvercle, en vert la caisse intérieure, en rouge la caisse extérieure, en rose les pieds)
Plan de la marmite (en jaune le couvercle, en vert la caisse intérieure, en rouge la caisse extérieure, en rose les pieds)
Plan en transparence
Plan en transparence

Sources : Low-Tech Lab, Rapport étudiants Ense3